Focus sur les moyens d’assurer la gestion des déchets de chantier

Les déchets de chantier représentent une part importante des ordures produites chaque année. Il est donc impératif de bien considérer leur impact environnemental. Pour cela, il faut garantir une bonne gestion des déchets. La solution idéale est de contacter une entreprise spécialiste en la matière.

Les différents types de déchets de chantier

Les travaux de chantier engendrent une grande quantité de matières résiduelles. Il existe trois principaux types de déchets : les déchets inertes, les déchets non inertes, mais non dangereux et enfin, les déchets dangereux. Les premiers représentent plus de 70% des déchets de chantier. Ils proviennent des minéraux et gardent bien leurs caractéristiques, car ils ne produisent ni réaction physique ni chimique. En plus, ils ne se décomposent pas et ne provoquent aucune détérioration sur les autres matières stockées avec eux. Ce sont en général des déchets composés de matériaux minéraux comme la céramique, la terre, la pierre naturelle, le béton, le parpaing, ou encore le verre et les briques.

Quant à la deuxième catégorie, elle représente en moyenne 25% des déchets. Ils ne sont pas classés parmi les déchets inertes, mais ils ne sont pas non plus dangereux. Effectivement, ils ne sont ni corrosifs ni explosifs. Ce sont les bois, le plastique, les emballages, les métaux, les isolants et les plâtres. Enfin, le dernier type ne représente que 2% des déchets. Pourtant, ces déchets sont très dangereux, puisqu’ils contiennent des substances toxiques. Dans cette catégorie, il est possible de citer le goudron, les huiles, les piles, les hydrocarbures et leurs dérivés, l’amiante, le plomb ainsi que les peintures et les vernis.

Les meilleurs moyens de gérer et de valoriser ces déchets

Actuellement, il est obligatoire de réaliser le tri des déchets provenant des activités de construction. Il est formellement interdit de réaliser leur enfouissement ou incinération sur le chantier. Pour cela, il est indispensable de les placer dans des endroits appropriés ou de réaliser un recyclage des déchets de chantier. Pour les déchets inertes, leur élimination doit se faire dans des installations de recyclage ou de stockage dédiées. D’autant plus qu’ils sont recyclables et facilement valorisables, ils peuvent donc avoir différentes utilisations. Quant aux déchets non dangereux non inertes, s’ils ne sont pas recyclables, il est conseillé de les stocker dans des endroits appropriés. Pour leur part, les déchets dangereux demandent un traitement particulier et ne doivent pas se mélanger avec les autres déchets.

En effet, les déchets dangereux doivent faire l’objet d’un suivi documenté. Pour cela, les autorités compétentes doivent être averties par les intervenants. Cela est considéré comme une preuve de leur élimination, mais permet également d’assurer la traçabilité fine des déchets. Par ailleurs, afin de garantir une évacuation conforme, il est plus avisé de faire appel à un prestataire privé. Effectivement, pour réaliser efficacement les différentes tâches indispensables, il est impératif de bien s’équiper. Pour cela, une entreprise spécialisée met à la disposition de la clientèle, des équipements performants et adaptés ainsi qu’une équipe qualifiée. Cette dernière maîtrise parfaitement son domaine et sait pertinemment respecter les diverses normes en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *